Dans la nuit du 23 Novembre vers 03h00 du matin, ce fut le réveil précipité, on avait peu de temps pour se préparer, nos paquetages étaient déjà prêt depuis quelques jours, mais le départ toujours retardé !

Cette nuit là, on nous a fait monter dans les camions, sans savoir où on allait, on a été fait descendre à la gare de Toulon environ 100 km plus loin, de là un train en direction de Marseille, une fois à destination, direction la BTIM, ceux qui sont passés par là connaissent, des baraquements avec des lits superposés et ou nous a dit de ne rien déballer, la virée n'était pas terminée.

Le soir on a été informé que nous avions quartier libre jusque 02h00 du matin, cette courte détente pour la plupart a été passée dans le quartier hot de Marseille où  fleurissent, les bistrots à matelots et les bordels, je vous épargnerais la suite ;)

A 02h00 on est rentré se coucher, pour être réveillé 2 heures plus tard embarqué dans les camions, destination le port où nous attendait ce superbe bateau que beaucoup qui ont fait l'Algérie ont prit.

1_EL_DJ_ZAIR

Après une attente que je qualifierais de longue, on a enfin embarqué, direction nos dortoirs, la 2éme soute (fond de cale) du bateau où nous attendaient des chaises longues en toile, on nous a prié de prendre place et qu' à compté de cette instant c'était quartier libre jusqu'à l'arrivée ???

J'ai fait parti des premiers à remonter jusqu'au 2éme pont où se trouvait le bar, quand le bateau a quitté le quai, nous sommes tous remonté sur le pont pour faire des grands signes aux gens que l'on ne connaissait même pas.

Redescendu d'un étage, j'ai installé mes quartiers au bar où j'ai fait la connaissance d'un Pays, un Légionnaire qui avait fait ses classes en Corse et qui était de Lille, toute la traversé s'est passé là, sauf quand on a passé le Golfe du Lion, on est remonté sur le pont tant la mer était mauvaise.

J'ai donc vu le 25 Novembre pour la Sainte Catherine le jour poindre sur ce bateau au petit matin on a été prié de se préparer à débarquer, nous étions à Oran, la passerelle était à peine assez large pour descendre (Les bières je crois), camions, gare, train qui s'appelait la "Gazelle", un train qui allait tellement vite que l'on avait le temps de descendre au début du train, des wagons avec des sièges en bois, pisser et remonter dans les derniers wagons qui passaient [mdr] (Mais vrai)

Après plus de 24h00 de trajet dans ce train , à travers ce désert de sable, on est enfin arrivée à destination, les portes du Sahara, Colomb-Béchar, le reste du voyage ce fut une 1/2 heure de camion jusque l'entrée de la base du CIES (Centre d'essai d'engins spéciaux), les fusées où je fut détaché à la Légion Étrangère, à partir de là j'ai fait beaucoup de kilomètres de piste dans le désert.

Nous étions l'avant dernier contingent à monter sur l'Algérie et je n'ai retrouvé le sol de France que 1 an plus tard, mais par avion cette fois, un DC 10, température au départ 71°, à l'arrivée à Istres sur la base militaire 18°, déposé par car devant la gare St Charles à Marseille j'ai encore eu 12 h de train pour rentrer à la maison en permission longue durée, de là j'ai rejoins ma nouvelle affectation l'Allemagne.

Alors bonne fête à toutes les Catherine ♥♥♥